Category: Conseils

Lexique

28 avril 2018by easycomConseils0

Les définitions données ci-dessous sont en relation avec l’usage fait dans le document. En effet, les termes explicités peuvent recouvrir une définition plus large dans un cadre général.

ABOUT :

Extrémité de toute pièce destinée à être jointe à une autre.

ALLEGE :

Elément mural situé entre le niveau d’un plancher et l’appui d’une baie.

ANCRAGE :

Ouvrage de stabilisation, destiné à empêcher deux parties ou éléments de se désolidariser, de s’écarter l’un de l’autre (murs parallèles, about de solive et mur porteur).

ARMATURE :

Acier sous forme de fil, de torons, de câbles, de feuillard, etc ; servant à armer le béton pour lui donner de la résistance aux efforts de traction.

BETON BANCHE :

Béton coulé, et vibré, entre des banches de coffrage en bois ou en métal.

BETON CELLULAIRE :

Matériau léger, préfabriqué, constitué d’un mortier fluide de ciment, de sables fins et d’un ajout tel que la poudre d’aluminium, qui génère, par réaction avec la chaux du ciment, la formation d’inclusions gazeuses (bulles d’hydrogène).

CHAÎNAGE :

Ceinture généralement en béton armé entourant la construction et assurant son monolithisme, sa rigidité.

CHAPE :

Dalle en béton non armé ou mortier, de faible épaisseur, coulée sur un plancher résistant pour obtenir une surface plane, lisse et régulière, destinée par exemple à recevoir un revêtement de sol.

CHAPEAU :

Armature de béton armé disposée en partie haute du plancher sur le treillis soudé, au droit des poutrelles et noyée dans le béton coulé sur chantier.

CHEVÊTRE :

Poutre en béton armé, en métal ou en bois, réalisée au bord d’une trémie dont la largeur est supérieure à l’entraxe des poutrelles porteuses du plancher, et servant à appuyer la ou les poutrelles coupée (s) par la trémie, le chevêtre s’appuyant lui-même sur les poutrelles de rive de la trémie.

COMPOSANT :

Elément de construction fabriqué en usine, indépendamment d’une réalisation ou d’un chantier particulier et respectant les règles du jeu de l’industrialisation ouverte.

COUPE FEU :

Aptitude d’un plancher à continuer à jouer son rôle en cas d’incendie.

DALLE FLOTTANTE :

Dalle en béton armé, de 5 à 6 cm d’épaisseur et mise en œuvre par-dessus un plancher résistant avec interposition d’une couche d’un matériau résilient pour améliorer l’isolation acoustique.

ENCASTREMENT :

Liaison mécanique entre deux travées de plancher permettant d’équilibre des sollicitations et ayant pour effet de soulager les travées.

ENTRAXE :

Distance qui sépare les axes parallèles de deux poutrelles, colonnes, barreaux ou balustres consécutifs.

ENTREVOUS :

Eléments de coffrage en béton, normal ou léger, en terre cuite, en polystyrène, ou en matériau composite, intercalés entre les poutrelles. (Communément appelé “hourdis” au Sénégal)

ETAI :

Support provisoire du plancher pendant sa pose, l’étai est enlevé après durcissement du béton coulé sur chantier.

FILE D’ETAIS :

Rangée d’étais alignés, placée perpendiculairement aux poutrelles.

LISSE :

Support mis en place prés des appuis pour faciliter la pose d’un plancher.

PANNE :

Petite poutre s’appuyant sur des poutres porteuses et recevant des éléments de couverture.

PONT THERMIQUE :

Zone de moindre résistance thermique réduisant l’efficacité d’une isolation (about de mur ou de plancher…).

TABLE DE COMPRESSION :

Dalle en béton armé, solidaire aux nervures, coulée sur chantier, et qui participe à la résistance du plancher en jouant le rôle de membrure comprimé.

TASSEMENT :

Mouvement d’enfoncement du sol dû à l’assèchement d’un sol argileux ou à des affouillements en profondeur

TRAVURE OU TRAVEE :

Espace délimité entre deux appuis successifs de solives ou de poutrelles de plancher.

TRELLIS SOUDE (TS) :

Quadrillage de fils d’acier croisés perpendiculairement et soudés à chaque point de croisement

TREMIE :

Ouverture pratiquée dans toute l’épaisseur du plancher, permettant par exemple, le passage de canalisations, cheminée, ventilations et éventuellement d’escalier (trémie d’escalier).

VIDE SANITAIRE (VS) :

Espace ou lame qui sépare le premier plancher de la construction et le sol, d’une hauteur maximale de 60 centimètres.

Vide Sanitaire

28 avril 2018by easycomConseils0

La construction d’une maison sur vide sanitaire apporte dans tous les cas plus de confort et garantit une stabilité accrue.

Vide sanitaire
Vide sanitaire

La construction d’une maison sur vide sanitaire apporte dans tous les cas plus de confort et garantit une stabilité accrue.

Le vide sanitaire permet d’éliminer les risques de mouvements de sol à l’intérieur des pièces du rez-de-chaussée et s’adapte également mieux aux terrains difficiles (sols hétérogènes, humides, argiles gonflantes etc.).

Il empêche toute remontée d’humidité, favorise l’isolation thermique et simplifie le passage des canalisations. Il est à la fois la santé et la sécurité d’une construction.

A Propos

La société P R E B A T a été créée en 1989 afin de développer au Sénégal et dans les pays voisins, la fabrication et l’utilisation d’éléments en béton précontraint. La principale activité de P R E B A T est la préfabrication de planchers en béton précontraint, PREBAT est en effet l’unique représentant de cette technique au Sénégal et dans les pays voisins.